Les Bleus 2012

Bleus 2012 – Kaïra Football : si si la famille, on est là !

Ma cité va craquer - Kaira football

Onthehook.fr s’est infiltré dans le vestiaire des Bleus à l’insu des principaux belligérants. Des moments de fraternité, de sincérité, de solidarité. Rien ne vous est caché. Ce n’est pas que 23 joueurs représentant l’élite de la nation en matière de ballon rond.

C’est avant tout des hommes comme vous et moi, formant une micro-société, une société à l’intérieur de la société avec ses propres codes et ses propres valeurs. Ils tiennent entre leurs pieds, le bonheur ou le désarroi de millions d’entre nous. Vivez l’aventure des Bleus au cœur du vestiaire.

 

19 Juin 2012 – Une confrontation d’idées débuta après une large défaite contre la sélection suédoise durant l’Euro 2012. C’était la première fois que les Bleus se disaient « les choses ».

 

Karim Benzema –

Non mais sérieux Samir fait croquer… t’as vu !

Jeremy Menez –

T’as vraiment besoin de la caresser comme ça, 6-5-7 fois, t’es un putain de relou !

Franck Ribéry –

Sur le Coran de La Mecque, fais des passes Samir ! Tu me zahefffff !

Samir Nasri –

Eh Franck ! Tu m’as pris pour Zahia ? Si tu veux des passes. Va la voir !

Yann M’Vila –

Franchement, le mec, il me met le seum, il se prend pour qui ? Je vais le goumer !

Samir Nasri –

Je fais ce que je veux, tu vas faire quoi ! Tu veux me teste ?

Allez aux timpes, bande de bolosses !

 

(Samir Nasri fait sûrement référence au passé sulfureux de ses partenaires avec les péripatéticiennes : M’Vila qui s’est vu voler ses effets personnels par des travailleuses du sexe, Franck Ribéry et Karim Benzema, fortement impliqués dans l’affaire Zahia et Jérémy Menez qui a une relation suivie avec Emilie de Secret Story)

 

Yohan Cabaye –

Arrêtez de faire les gamins. C’est une chance de malade d’être ici. Et puis franchement, il n’y a pas de Zidane, de Platini ou de Just Fontaine dans la team.

Franck Ribéry –

De qui ? C’est toi la meuf fontaine, blaaaaah blah blah !

Hatem Ben Arfa –

Pourquoi tu lui parles à lui ? C’est la suceuse du coach !

Le mec, il te parle de joueurs des années 80, on était même pas nés, Zarmaaaa…Il est claqué le mec !

 

(Pendant ce temps, Adil Rami qui utilisait à fond les installations du complexe sportif de Kircha, sortait d’une séance intensive de massage, d’un peeling facial et d’une french manucure. Il s’attarda quelques minutes sur la discussion de ses coéquipiers)

 

Jeremy Menez –

T’as quoi Adil ? Baisse les yeux  Tssssssss

T’as perdu ton eyeliner ?

ICI, C’est chez noooouuuus ! Traine pas ici ! Va voir ta petite grosse tatouée ! (En tout vraisemblance, il s’agissait de Philippe Mexès)

 

(Patrice Evra sortit de nul part, entra d’un pas décidé. Et regarda tous les joueurs d’un air assuré)

 

Patrice Evra –

Croyez mon expérience, Patrice Evra a toujours dit que pour gagner des titres, il faut avoir une force mentale.

Si vous voulez battre l’Espagne, il faudra m’écouter et me suivre… Je vous guiderai vers la victoire !

Samir Nasri –

 Mais quelqu’un va lui fermer sa gueule à celui là !

Mathieu Debuchy –

Oh oh oh un peu de respect, il a été capitaine !

Karim Benzema –

Vas-y Matt Pokora, trace ta route !

Laurent Blanc –

Non mais les gars, je crois que bon, le quota d’arguments est terminé

Mais je donne le dernier mot à Alou

Alou Diarra –

On est pas assez solidaires. Il n’y a pas que l’attaque, il va falloir nous aider défensivement. La victoire passe par la, t’es d’accord Hugo ?

Hugo Lloris –

C’est sûr que l’on se découvre trop !

Franck Ribéry –

T’es sorti couvert avec Gourcuff ?

Hugo Lloris –

 C’est bon là, vous faîtes chierrrrrrrr, je me casse ! (La voix aigüe et les trémolos dans la gorge, laissaient penser que le capitaine avait été touché par les propos de ses frères d’armes)

 

(Pour ne pas en rajouter, l’ensemble du vestiaire commença à chuchotter puis à entonner d’une seule voix, un hymne qui se résumait à la répétition d’un seul mot  : « Dalep, Dalep, Dalep, Dalep, Dalep……. »)

 

Blaise Matuidi –

Vous êtes allés trop loin, les gars !

Karim Benzema –

Quelqu’un t’as demandé de parler ? Continue à couper les oranges et faire mumuse avec Passe-Partout !

Franck Ribéry –

Franchement le 8-7 en force, génération nique-tout !!!

Hatem Ben Arfa –

Si si l’ancien…

 

(Laurent Blanc qui regardait ce spectacle depuis vingt bonnes minutes, ne semblait pas trouver les mots pour créer ce fameux électrochoc. Néanmoins, il devait intervenir afin d’imposer son autorité ainsi que ses choix technico-tactiques avant un France – Espagne, rempli d’incertitudes, où joueurs comme staff allaient jouer plus qu’un match de football.)

 

Laurent Blanc –

Non mais franchement Samir, je crois que bon, que tu devrais faire tourner la balle un peu plus la prochaine fois.

Samir Nasri –

Ferme ta gueule le Coach ! Je m’en bats les yeuks !

Olivier Giroud –

Je cautionne pas ta manière de parler au coach, c’est pas bien !

Samir Nasri –

Bon t’as fini le smicard ! Il te faut combien pour que tu restes sur le banc en silence ?

Marvin Martin –

Ça se fait pas Samir !

Jeremy Menez –

Il t’arrive quoi, Jacques Martin, continue l’école des suce-boules !

Hatem Ben Arfa –

Ici c’est le Ter-Ter et on fout le sbeule !

Franck Ribéry –

Si…Si la famille !

Karim Benzema –

On est craints en Ukraine…. Blaaaah blahhh !

 

Ce débat entre joueurs de l’équipe de France se termina par cette déflagration buccale « Blahhhh Blahhh Blahhh », le bouquet final d’un échange rare mais riche en enseignement.

La communication et la compréhension sont les éléments nécessaires et vitaux du vivre ensemble, du groupe.

Les Bleus ne sont qu’ aux prémices de l’expression de leurs sentiments et de l’élaboration de phrases intelligibles.

Laissons leur du temps…

 

En Bonus :

Pour ceux qui aiment le langage fleuri de la banlieue, voici un chef d’œuvre en la matière : les lascars avec Vincent Cassel, Omar Sy, Fred Testot, Diane Kruger…

 

[youtube AbF0jl4C1Ts nolink]