ADLD-no-future-rap

L’Argent De La Drogue : un rap sans concession mais pas sans imagination

Avec un nom sulfureux l’ADLD ne laisse pas indifférent. Le groupuscule hip-hop perpignanais, DMO, SLIM XL, RIF, TAKE, 1K47, BARRIO, UM, PARIS HILTON proposent leur propre vision d’une société française à travers un rap cinématique au penchant hardcore et sans concession.

L’ADLD, c’est un rail de coke sur une piste noire.

Le dernier album No Future de L’ADLD est quasiment un manifeste politique mis en musique. Ici, point d’ego-tripotage inutile, on rentre dans le lard quitte à choquer. Les mots sifflent comme des balles et se logent bien profond dans nos boîtes crâniennes.

Défaitistes, réalistes, extrémistes… L’Argent De La Drogue n’y va pas avec le dos de la cuillère (de poudre) pour notre plus grand plaisir. Entre un rap sombre et conscient, les perpignanais sont une véritable alternative au rap français commercial sans fond ni forme et surtout sans âme.

Des relents de Mobb Deep, des clins d’oeil à The Wire et autres grands classiques …

On l’a compris L’Argent De La Drogue ne rappe pas vraiment pour l’argent mais c’est une véritable drogue pour eux.

[bandcamp album=812313193 bgcol=FFFFFF linkcol=4285BB size=grande]

Le dernier morceau de L’ADLD : 

On avait bien aimé aussi leur album L’amende honorable :

[bandcamp album=25376730 bgcol=FFFFFF linkcol=4285BB size=grande]

Et pour boucler la boucle, écoutez leur premier opus qui donne le ton d’un groupe qui gagne à être connu :

[bandcamp album=3665094385 bgcol=FFFFFF linkcol=4285BB size=grande]



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Les commentaires sont clos.