HLM parisien

L’histoire du radiatueur

Beauplan

Il était une fois au fin fond de la banlieue parisienne dans une tour sans fin … Un paquet orné d’un joli nœud rouge qui avait été placé soigneusement devant la porte n°113.

Au 113 habitait une gentille famille, travailleuse, sans problème, se battant tous les mois pour payer ses factures.

Cet après-midi là, rare moment où il se trouvait seul à l’appartement, le patriarche entendit un bruit  suspect dehors, il ouvrit la porte d’entrée et tomba nez à nez avec le paquet au joli nœud rouge. Il s’interrogea sur la provenance de cette boîte si joliment habillée. Était-ce un oubli ? Une erreur ? Un cadeau ?

Habituellement très prudent, le chef de cette petite famille de 5 enfants, est pris d’une curiosité irrépressible. Il décida de déballer le paquet en optant pour l’acte de bonté extrême. Pour ne pas lui donner tout à fait tort, il faut dire que Noël, c’était avant-hier et que le père Noël n’était pas passé pour cette famille débrouillarde.

Comme un enfant, il se rue sur le nœud et le déchire, il s’attaque au carton et en à peine le temps pour le dire, il se retrouve face à un radiateur flambant neuf, imitation cheminée avec bûches apparentes… Il n’en croit pas ses yeux. Il a toujours rêvé de posséder une cheminée. Mais du rêve à la réalité, il y avait un monde. Il s’était fait une raison, dur d’imaginer un feu de bois dans son 40 m2 juché au 9ème étage de la tour Beauplan.

Ce cadeau anonyme tombait à pic car depuis quelques jours, le froid se faisait de plus en plus rude et les espèces de reliques chauffantes accrochées affreusement aux murs n’étaient plus en état de marche. L’appartement était appelé par les enfants le congélateur. Il n’était pas rare de les voir déambuler avec leurs gants, écharpes et bonnets à l’intérieur. A sept à la maison, ils ne manquaient pas de chaleur humaine. Mais cette chaleur qui réchauffe les cœurs et échauffe les esprits n’était pas suffisante.

En admirant ce radiateur-cheminée, le chef de la tribu faisait des plans sur la comète. Avant même ça mise en route, il avait fait de ce radiateur la nouvelle attraction de la famille. Il s’imaginait déjà raconter des histoires d’épouvantes à ces enfants, entretenues par les crépitements du petit nouveau… Il commencerait par la légende du Lectueur et poursuivrait par la non moins efficace histoire du Directueur. Après une bonne frousse, les petits iraient se coucher paisiblement tandis que lui se retrouverait avec ça femme dans l’intimité et la chaleur de la chambre conjugale. Tout était écrit comme sur du papier à musique.

Pour accueillir chaleureusement la petite famille qui était partie faire les courses au supermarché. Il décida de faire tourner le radiateur pour réchauffer les pièces. Il le mit en marche et une douce symphonie sortie de la bête, il se dégageait de cette dernière une chaleur agréable. Pour profiter au mieux de ce moment, le bon père de famille décida de prendre un livre et de bouquiner allongé sur le canapé en attendant les siens. Il s’endormit doucement.

Sans le savoir, il venait de signer son arrêt de mort, le radiateur dégageait un gaz inodore et incolore connu sous le doux nom de monoxyde de carbone. En moins d’une heure, il succomba.

Ainsi se finit l’histoire du Radiatueur….

(Mais qui a bien pu livrer ce paquet ? Si vous voulez connaître le fin mot de cette histoire, il faudra lire le Factueur ! )

Onthehook.fr lutte contre les intoxications au monoxyde de carbone alors vérifiez vos appareils de chauffage d’appoint et l’aération de votre logement.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Les commentaires sont clos.