1050.6(c) : reportage sur les danseurs du métro de New York

A New York, il y a beaucoup d’artistes et de musiciens  qui se produisent dans le métro. Toutefois, ces artistes courent le risque d’être arrêtés – souvent à tort – pour violations de règles de conduite du New York City Transit Code : 1050.6(c).

Cette loi désigne comme infraction punissable jusqu’à 10 jours de prison et /ou une amende, la gêne de circulation des usagers du métro.

La loi précise que les performances artistiques, y compris celles qui engendrent des dons, sont généralement autorisées, pour autant que les performances ne provoquent aucune perturbation dans l’écoulement du trafic des usagers.

Mais ces derniers temps, la loi semble être appliquée de manière plus restrictive par les autorités policières et au nom de cette section 1050.6(c), New York risque de voir disparaître un pan entier de sa sous-culture de rue .

Scott Carthy tire la sonnette d’alarme en réalisant un court-métrage fabuleux sur les danseurs qui performent dans la rue et dans le métro. Afin que l’on puisse comprendre leurs histoires et leurs motivations. Ce court à vocation à devenir un long métrage sous réserve de l’obtention de fonds nécessaires. C’est pourquoi, l’ami Scott fait appel aux amoureux de la culture de rue et à leur générosité : faire un don sur kickstarter .

Au regard du court-métrage de 7 minutes, on comprend rapidement que ces performeurs de rue, de métro sont de vrais artistes. Ils poussent leur art jusqu’à l’extrême pour leur plaisir personnel et celui du public. Il repousse toujours plus loin leur maîtrise technique et leur volonté de faire réagir la foule.

L’argent est loin d’être leur considération première, il s’agit véritablement d’un art de vivre, de la culture du don de soi…

 

PS: difficile de faire un parallèle avec les danseurs de pacotille qui pullulent dans le métro parisien, c’est New York F**king City




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Les commentaires sont clos.